jeudi 4 novembre 2010

Quelle honte pour l'Afrique!

Cette vidéo est vraiment humiliante et choquante. Elle nous met totalement hors de nous-mêmes à la Jeunesse Unie. Le traitement qui est fait à ces hommes et femmes dans notre pays du Kamerun (et ailleurs en Afrique, car cette réalité n'est pas spécifiquement Kamerunaise) est d'une incroyable bêtise. Prétendre que c'est la sorcellerie de ces personnes qui crée l'échec scolaire, le non-emploi et bien d'autres plaies est une double bêtise. Cette façon de penser fait non seulement des dégâts à savoir la destruction des ressources humaines notamment ces personnes âgées, dépositaires de la mémoire, à titre gratuit, mais aussi et surtout elle révèle l'incapacité paralysante d'une partie de la jeunesse africaine à cerner les vraies causes de la misère chronique instituée en Afrique depuis la déconstruction opérée par les razzias négrières transatlantiques.  

Au lieu de se livrer à ce type d'attitudes précambriennes, cette jeunesse a meilleur temps de réfléchir et de  recourir à une formation alternative qui lui ouvre les yeux. Comment peut-on accuser des personnes de cet acabit d'être à la source du blocage alors que Mvondo Paul Biya et sa clique, dans un antipatriotisme absolu, pillent le pays, le bloquent et permettent aux pays étrangers dont la France de continuer l'oeuvre coloniale de démolition de notre société? Avec des guignols et des Oncle Tom tropicaux dont le pouvoir garantit intégralement les intérêts étrangers en Afrique, comment voulons-nous avoir la réussite sociale? Ces Oncle Tom qui maintiennent le Franc CFA, les accords de défense, les accords et les codes miniers coloniaux, les cultures agricoles d'exportation, l'aide empoisonnée, la dette odieuse? Ces Oncle Tom qui réalisent des  fraudes électorales avec l'appui de l'UE, de la Chine, du FMI et de la Banque mondiale? Eux qui entretiennent des armées de tueurs aux frais des populations violentées quotidiennement, eux qui surfent sur l'ethnisme créé de toutes pièces par une histoire africaine totalement réécrite? Avec eux, peut-on espérer autre chose?! Comment voulons-nous réaliser des progrès individuels et collectifs avec l'école coloniale qui n'a pas vocation à nous former pour notre libération puis pour notre développement? Bref, comment voulons-nous vivre librement dans des enclos dits pays africains?


video


Après avoir visionné cette vidéo, nous sommes brûlés par la colère et nous sommes confortés dans l'idée qu'une société (a fortiori poussée à agir ainsi) qui détruit ses propres membres, ses propres créations est une société vouée à la disparition. En continuant ce type de comportements encouragés d'ailleurs par un certain évangélisme et les satrapes au pouvoir effaçant ainsi leurs responsabiltés, les moyens d'autodestruction acquis depuis des siècles, produisent des résultats incommensurables et conduisent l'Afrique vers l'accident final. Il est temps d'arrêter ça! Et de trouver les vraies sources de notre malheur et les combattre effectivement. Car, pour jouir de la liberté, il faut d'abord se libérer. Pour jouir des ressources de son territoire, il faut d'abord le libérer de l'occupation coloniale. Voilà les défis! Mais pour les relever, il nous faut de la formation. Pas celle de l'école coloniale.


Komla KPOGLI